boutique sang de dragon

Bienvenue dans la boutique spécialiste du Sang de dragon pur aux bienfaits multiples

Nous sommes grossiste sang de dragon

Vous souhaitez devenir revendeur ? Contactez-nous nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Les bienfaits du sang de dragon

Le sang de dragon, un nom qui interpelle immédiatement lorsque l’on ne connaît pas de quoi il s’agit ! Très célèbre dans la pharmacopée d’Amérique Latine, ce « sangre de drago » est en réalité une sève issue d’un arbre. Tout ce qu’il y a de plus naturel, donc ! Elle est appelée ainsi en raison de sa couleur rouge profond, semblable à du sang. Cette sève a trouvé son utilité dans de nombreux remèdes ! Encore peu connue dans la phytothérapie européenne, elle est réputée pour être un excellent cicatrisant. Ce produit est commercialisé sous diverses formes : en extrait naturel, en encens en grain, en actif cosmétique dans des savons et autres, ou encore en huile parfumée. Nous nous sommes particulièrement intéressé à son action cicatrisante. Mais comme ce n’est pas le seul bienfait de cette sève intrigante, cette fiche produit est plus que nécessaire ! Petit tour d’horizon au pays des dragons ! Où coule une substance rouge sang qui n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets… 

Un remède qui vient de loin 

Le Croton Lechleri. Ce nom ne vous dit rien ? Eh bien, c’est le nom de l’arbre qui produit cette fameuse sève rouge sang. Que l’on appelle aussi Dragonnier de Socotra. Originaire du Pérou et de Colombie, cet arbre magnifique pousse en plein coeur de la forêt tropicale amazonienne. Il prend racine à plus de 1000 mètres d’altitude, dans un environnement préservé et un écosystème d’une incroyable richesse. C’est donc du Sangre de Grado, selon l’espagnol parlé au Pérou, que l’on tire cette sève. Celle-ci est extraite de l’arbre par les peuples indigènes depuis des millénaires. Et constitue un précieux remède naturel riche en propriétés. Cette résine rouge est notamment constituée d’OPC. Attention, terme barbare à venir : les Oligomères Proanthocyanidines. Autrement dit, c’est un antioxydant très puissant, qui d’ailleurs, est l’un des plus puissants connus à ce jour. Rien que ça ! Nous reviendrons un peu plus tard sur toutes les vertus de cette sève ! Il faut tout de même savoir que le sang de Dragon a été utilisé dès l’Antiquité. Mais à cette époque, il était prélevé sur une autre espèce d’arbre, originaire du Yemen (découvrez également le miel de jujubier). Le peuple Romain associait à cette sève des pouvoirs mystiques. Notamment en raison de la longévité incroyable de l’arbre sur lequel était prélevé ce sang de dragon. C’est depuis la découverte de l’Amérique Latine que cette résine est prélevée sur le Croton. 

Comment choisir du une sève de qualité ? 

Il est préférable de choisir un sang de dragon le plus pur possible. Afin de pouvoir profiter pleinement de ses propriétés. Cette résine doit être non transformée, non diluée et de préférence, issue de la forêt tropicale amazonienne. Selon des méthodes de récoltes respectueuses de l’environnement. Les méthodes indigènes sont d’ailleurs celles qui respectent le mieux les arbres et la flore environnante : une petite entaille est faite dans l’arbre, afin d’en récolter le sang de dragon. Celle-ci est ensuite colmatée à l’aide d’un peu de terre, afin que l’arbre ne subisse aucun dommage. Ce mode de récolte garantit une pureté inégalable, et un sang de dragon sans additifs ni composants chimiques. 

Les nombreux bienfaits de ce produit peu commun 

Les populations d’Amérique latine utilisent le sang de dragon en usage externe et interne. Sa principale propriété réside dans le fait qu’il soit un très bon cicatrisant naturel. Au Pérou, on le surnomme même le « pansement liquide ». Un excellent cicatrisant Les Amérindiens utilisent le sang de dragon depuis des siècles pour se soigner en cas de plaies ouvertes. En application externe, cette sève permet de limiter le saignement et d’aider à la cicatrisation. Elle est aussi utile pour protéger la plaie d’une infection. On doit cette vertu à 2 des actifs de cette résine naturelle : 

  • Le Crofelemer
  • La Taspine 

Le sang de dragon est aussi utile pour soulager les piqûres d’insectes. 

Le sang de dragon est utile contre les hémorroïdes 

C’est aussi une de ses fonctions principales pour lequel ce médicament naturel est reconnu. Les hémorroïdes se traduisent par un gonflement des veines hémorroïdaires. Celles-ci peuvent être internes ou externes, et se traduisent parfois par des saignements. Le sang de dragon est un excellent cicatrisant et permet d’aider à protéger les parois de l’intestin. Il agit aussi comme un anti-inflammatoire redoutable contre les crises hémorroïdaires. Contre la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique Le sang de dragon a des propriétés immunostimulantes, anti-inflammatoires et bactério-protectrices.  C’est un remède qui s’avère efficace pour garder la flore intestinale en bonne santé (découvrez également la sana makki).  Ces maladies, qui se caractérisent par une inflammation de l’intestin ou du colon, voient leurs symptômes s’apaiser. Pour la peau Lorsqu’il est utilisé comme actif cosmétique, le sang de dragon a beaucoup de bénéfices : 

  • C’est un anti-âge naturel  
  • Il lutte contre les effets du tabac, du stress, de la pollution sur la peau 
  • Il répare les tissus cutanés et apporte du tonus 
  • Le sang de dragon apporte une meilleure élasticité. Il aide à la structure de la peau en maintenant le taux de collagène 
  • C’est un soin efficace contre les vergetures 
  • Il est particulièrement recommandé aux peaux matures, dévitalisées, mais aussi dans les soins post-épilatoires 

Comment utiliser le sang du dragon ?

Tout dépend sous quelle forme vous souhaitez utiliser le sang de dragon. Voici quelques possibilités d’utilisation : Le sang de dragon pur : il peut être utilisé en interne comme en externe. En externe, il peut être appliqué sur les plaques de psoriasis, d’eczéma, sur les piqûres d’insectes. On peut aussi le poser directement sur une plaie ou des vergetures. En interne, on peut le prendre à l’aide d’un compte-gouttes. On préconise généralement 1 à 3 gouttes par jour pour les enfants de moins de 12 ans. Et 5 gouttes pour les adultes. Le sang de dragon se dilue dans un verre d’eau. On peut aussi utiliser de l’extrait de sang de dragon, afin de le mélanger dans des cosmétiques. Il peut par exemple rentrer dans la composition d’une crème pour le corps, pour le visage, ou encore dans une eau démaquillante. Même s’il s’agit d’un remède naturel, il est important de toujours consulter un professionnel de santé avant de prendre un complément alimentaire. D’autant plus lorsque celui-ci est consommé par voie orale.